Gilles Legardinier – Ça peut pas rater – Book thérapie #9

gilles-legardinier-ca-peut-pas-rater

Ça peut pas rater, Gilles Legardinier, 7,80€ aux éditions Pocket.

Et oui encore lui !

Cet auteur a toujours autant de talent pour nous transporter dans ses univers hauts en couleurs. Est-ce que je vous ai dit qu’il était en tête des ventes juste derrière Guillaume Musso et Marc Lévy ? Je ne suis apparemment pas la seule à aimer la folie de cet écrivain.

Et c’est une comédie par an que Gilles Legardinier nous propose avec des histoires d’amour toujours plus loufoques et optimistes. « Ça peut rater » est donc le roman paru en 2014.

Pourquoi ce roman s’appelle « Ça peut pas rater » ?

Pour deux raisons. La première, c’est que l’héroïne met en place des stratégies qu’elles pensent sûres afin de se venger notamment. Pour elle, ça ne peut pas rater !

La deuxième raison se trouve lors du dénouement, où vu la tournure des évènements, le bonheur ne peut pas être raté non plus.

Synopsis :

Marie, une jeune parisienne travaillant dans les ressources humaines, se fait larguer du jour au lendemain par son mec après qu’elle est découvert qu’il l’a trompait. À partir de ce jour, elle décide de ne plus rien laisser passer et de rendre aux hommes la monnaie de leur pièce. Pour elle c’est terminé, finito pépito, on ne l’a lui fera plus… Autant dire qu’un lion vient de se réveiller, et ça va faire des dégâts !

gilles-legardinier-ca-peut-pas-rater-2

Mon avis : 

Ce livre est COMPLETEMENT déjanté, Gilou qu’as-tu fumé bon sang c’est divin ! Du début à la fin ce sont des réflexions, des jeux de mots, des métaphores toutes les 3 lignes qui traduisent les états d’âme des personnages ! L’humour est parfois un brin cynique, ce qui rajoute au désarroi général.

Le style d’écriture de Gilles Legardinier est hyper accessible et nous plonge directement dans l’histoire, on a l’impression de connaître tout de suite les personnages. De plus, le thème de la femme soumise qui se fait marcher sur les pieds pour ensuite se révolter et faire payer ses tyrans, c’est juste jouissif. On en rêve toutes et cela réveil l’instinct sadique qui sommeille en nous. Personnellement, j’aurai adoré avoir le culot qu’elle a dans certaines situations. Oh oui… (et là je repense à tous ces gens qui se croient mieux que toi pour se permettre de te traiter comme une merde…)

Tout ça pour dire que ce livre est une nouvelle fois un concentré d’optimiste qui fait du bien. On qualifie les écrits de Gilles Legardinier de « doudou », je suis 100% d’accord : ça rassure, c’est vivifiant, je n’ai jamais ri aussi facilement qu’avec cette comédie.

Par contre je trouve que le résumé survend un peu l’histoire. On s’attend à ce que Marie se déchaine complètement et soit intransigeante, pas qu’elle repense peut-être à être en couple au bout de 130 pages seulement.

Autre petit bémol concernant l’expression « La rage m’étouffe, la haine me consume » qui a été utilisée 4 fois dans tout le roman. Peut-être pour que l’on comprenne bien les ressentis de Marie, je ne sais pas si cela apporte du poids de répéter…

Malgré tout, j’ai vraiment passé un très très bon roman…euh moment je veux dire ! Gilles Legardinier apporte un beau point de vue sur la relation que désire les femmes et pourquoi elle attendent.

Quelques citations :

  • « C’est fou comme le filtre des sentiments ajoute ou retire beaucoup de choses aux gens. »
  • « On a beau connaître du monde, on a beau avoir de la famille, des amis, face à certaines blessures, on est désespérément seul. »
  • « Les femmes peuvent-elles bâtir leur existence en échappant à la quête de l’homme de leur vie ? »
  • « Je me demande à partir de quel âge on se comporte comme des « grandes »? »
  • « Alors je suis là debout, bien visible, comme la publicité de moi-même. »
  • « Nous sommes toutes convaincues que les mecs sont ce qui peut nous arriver de mieux dans notre vie mais ce n’est pas toujours vrai. »
  • « Un foyer est un lieu où ceux qui s’aiment ont rendez-vous. »
  • « Ne crains pas d’envisager le meilleur. »
  • « Les femmes pensent que les hommes changeront, les hommes pensent que les femmes ne changeront pas. »

Et vous ? Que rêveriez-vous de faire pour vous venger de votre patron, de votre ex, de votre belle-mère ?

Bizbiz

Solène

P.S: si vous aimez les livres de Gilles Legardinier, voici un autre avis sur son livre « Quelqu’un pour qui trembler » ! Bonne lecture !

Gilles Legardinier – Quelqu’un pour qui trembler – Book thérapie #4

2 Commentaires

  1. Ce livre est génial ! J’ai adoré !

    1. Je pense que nous ne sommes pas les seules à avoir été transportées^^

Laisser un commentaire